En FrançaisΣυναξαριακές Μορφές

Nous sommes tous des aveugles-nés.!

9 Μαΐου 2010

le miracle de l' aveugle de la naissance

 L’ histoire qui nous est contée aujourd’hui par l’ Evangile, à savoir le miracle de l’aveugle-né, est particulièrement d’actualité. Un jour le Seigneur, passant devant un aveugle-né connu de tout Jérusalem, sans rien lui demander au sujet de sa vie, ni de sa foi, le guérit. Ce fut d’un coté un grand miracle pour la population mais aussi une grande offense pour les Pharisiens. Il commencèrent à exercer des pressions sur le miraculé en cherchant à savoir qui avait bien pu faire un tel miracle, miracle qui leur était bien impossible de faire. Pour se justifier devant la population, ils commencèrent à accuser Jésus, car il avait fait ce miracle le jour du Seigneur, le samedi, mais réellement il ne purent rien trouver de concluant.

De nombreuses personnes se demande ce qu’est le dénigrement du Saint Esprit. L’Evangile de ce jour décrit précisément ce qu’est ce grave pêché : en voyant concrêtement la force de Dieu par la guérison de l’aveugle-né, les pharisiens ne purent croire. En se moquant du vieil homme il lui dirent: « en rendant gloire à Dieu, nous savons très bien que l’Homme qui t’a guéri est un pêcheur ». Ce dernier leur répondit : «Dieu n’écoute pas le pêcheur, mais uniquement celui qui respecte Son nom, et celui qui accompli Sa loi ». En entendant cela, les pharisiens l’expulsèrent de la société israélienne et lui interdir l’accès au temple. De fait, il fut privé de tous ses droits, et selon les lois juives il ne put avoir de contacts avec personne, ni même avec ses propres parents qui le renièrent.

L’ayant trouvé, le Seigneur lui demanda : « crois tu au Fils de Dieu ? »Le miraculé répondit : « Qui est-il, Seigneur, pour que je crois en Lui ? ». Le Christ lui dit : « Tu Le vois, et Il te parle ! » L’aveugle-né n’eu plus besoin de preuve, il se prostèrna devant Lui et dit : « je crois, Seigneur ! »

Ce n’est pas le fruit du hasard, si la semaine dernière, la sainte Eglise nous révéla le même mistère : le mistère qui était enfoui dans le coeur de la samaritaine. Ces deux personnes entendirent le Seigneur !

Nous sommes tous des aveugles-nés. Nous sommes quasiment tous nés en dehors de la foi de Dieu. Mais le miracle de Dieu s’est exercé sur nous. Ne nous demandant pas si nous croyons, ne mettant pas nos croyances à l’épreuve, le Seigneur nous a marqué avec la Sainte Huile, et des millions de personnes furent guéries. Le Christ vit en nous et, en tant qu’aveugle, nous ne le voyons point. Le Christ est dans la conscience de tous les chrétiens.